Conseils utiles

Homme d'honneur

Notre équipe expérimentée d'éditeurs et de chercheurs a contribué à cet article et en a testé la précision et l'exhaustivité.

L'équipe de gestion de contenu de wikiHow surveille attentivement le travail des éditeurs afin de s'assurer que chaque article respecte nos normes de qualité élevées.

Être une personne d'honneur signifie être gentil, honnête et sensible, ne pas s'attendre à une récompense pour votre comportement. C'est une rare combinaison de vertus, mais avec la pratique, n'importe qui peut devenir noble. Voulez-vous être le type de personne qui défend ses convictions sans les quitter, qui sauve ses amis quand ils ont besoin de vous et de ceux qui sont connus pour être des citoyens honnêtes? Commencez petit, par exemple, venez si vous avez dit que vous viendriez ou offrez de l'aide si quelqu'un en a besoin. Lorsque vous pratiquez la vie honnête dans les gestes quotidiens et que vous faites savoir aux gens qu'ils peuvent compter sur vous, la noblesse se sentira comme une seconde nature.

Composition 2

Un homme d'honneur est quelqu'un qui agit sur la base d'idéaux élevés. En règle générale, l'honneur est considéré comme une prérogative des membres des forces armées et de l'aristocratie, pour qui il a toujours été particulièrement important de ne pas perdre sa propre dignité. Néanmoins, ces domaines n’ont pas le monopole de l’honneur et de la dignité, ces qualités sont accessibles à tous, mais il est incroyablement difficile de les posséder et de les conserver, parfois plus difficiles que de gagner et de conserver des richesses.

L'honneur est une compréhension du monde et une attitude à son égard selon de nobles points de vue. Le mot honneur est associé au mot honnêteté, c'est-à-dire à l'absence de mensonge, à l'expression de la vérité. Peut-être qu'en russe, en ce qui concerne le mot honneur, on ne devrait même pas utiliser le mot vérité, mais parler de la vérité.

Après tout, nous entendons souvent: «chacun a sa propre vérité», «j'ai ma propre vérité, vous avez la vôtre» ou «laissez chacun rester à sa place». Certes, il n'y a personne la vérité, ni les deux, ni quelqu'un seul ment. Néanmoins, les personnes malhonnêtes peuvent se permettre de telles expressions, elles considèrent le pluralisme des opinions comme un moyen de se protéger et de se protéger de la censure, elles permettent aux autres d’exister, y compris de fausses opinions, uniquement pour pouvoir commettre leurs propres erreurs impunies ou même mensonges conscients et comportement malhonnête.

Bien sûr, un homme d’honneur ne commencera jamais à pervertir et à se tordre de la sorte en ce qui concerne son point de vue et celui des autres. Le déshonneur signifie à bien des égards la confusion, une personne qui est embourbée dans ses propres mensonges, ses illusions, ou tout simplement en quête de son propre profit. À son tour, l'honnêteté est une parfaite clarté.

Beaucoup de choses sont claires et claires pour un homme d'honneur, puisqu'il adhère à la vérité et que toutes ses actions et ses points de vue sont alignés sur la vérité. C'est pourquoi il ne peut pas agir de manière trompeuse. C'est pourquoi, dans une certaine mesure, il n'a pas le choix mais choisit toujours un acte d'honneur. En même temps, un tel comportement ne lui est pas toujours bénéfique ou ne lui fait pas honneur. S'il voit les mauvaises actions, il cherche lui-même à se condamner et ne mentira jamais sur lui-même afin d'éviter tout problème.

Un tel comportement peut sembler difficile, voire déraisonnable pour de simples personnes déshonorantes. Cependant, après tout, de telles personnes peuvent vivre dans le confort, mais elles ne sauront jamais comment agir avec honneur.

Signification du dictionnaire

C’est un concept complexe qui combine fidélité à ses propres principes, noblesse, dignité et désir de justice. Or, de telles choses disparaissent souvent dans l’arrière-plan, car tout le monde ne connaît pas la définition de ce qu'est un honneur. Le dictionnaire indique qu'il s'agit de qualités morales et de principes ethniques respectables de l'individu. Les associations avec ce mot dans la culture russe ne sont que bonnes. Il était souvent entendu dans le discours, on le trouvait dans la prose et dans les chansons. Un homme d'honneur est un homme qui peut vivre selon sa conscience et maintenir sa dignité même dans des situations difficiles. Le pouvoir et la richesse lui sont secondaires.

Les idées à ce sujet sont formulées à un jeune âge - ses parents sont responsables de la manière dont une personne suivra ses idéaux. À l'avenir, il est lui-même responsable de l'état de son noyau moral.

Quel est l'honneur féminin?

Fait intéressant, les significations de ce mot étaient différentes pour les personnes de sexe différent. Qu'est-ce qu'un honneur pour une fille? Auparavant, il s'agissait uniquement de la chasteté, pour une femme mariée - dans la fidélité conjugale. Il y avait différentes méthodes pour punir celle qui ne préservait pas sa virginité avant le mariage: au 19e siècle, un collier était mis sur cette épouse et non seulement la femme coupable pouvait l'obtenir, mais aussi ses parents et son marieur. C'était ce dernier qui était considéré comme le principal responsable de la chasteté de la mariée.

Les demandes adressées aux épouses étaient encore plus dures - l'épouse infidèle pouvait être sculptée ou battue. Ce n'est que dans le siècle dernier que les punitions sévères ont pris fin - maintenant, bien que la malhonnêteté soit condamnée, aucun problème sérieux n'est attendu de la société. Maintenant, tout se résume à savoir si une femme change ou non dans une relation avec un partenaire. Les critères moraux ont commencé à avoir un sens, à propos duquel plus loin.

Honneur au sens le plus large

Pour un homme, ce concept inclut également l'aspect sexuel - s'il trompe sa femme, il est alors une personne déshonorante. Mais cela ne se limite pas à cela - le terme recouvre la moralité en général et ne dépend plus du genre. Tromper d'autres personnes dans le but de réaliser un profit, les utiliser, la capacité de laisser une autre personne en difficulté, d'oublier un mot donné à quelqu'un - tout cela rend une personne déshonorante.

Ceux qui veulent savoir quel honneur et quel déshonneur méritent d’être rappelés que le respect de leurs idéaux est le principe de base de toute personne qui veut préserver sa dignité. Ce concept inclut également une réputation sans tache et une bonne réputation - ce qui est toujours coûteux, car des personnes fiables peuvent être rencontrées assez rarement, mais elles sont très appréciées.

Honneur professionnel

Ils disent que l’honneur d’une telle personne est lié à sa profession. Le concept dans les forces armées est particulièrement remarquable. Ici, c'est un concept collectif qui détermine l'attitude d'un guerrier envers ses collègues, le devoir militaire et la patrie.

Il convient de noter que, plus tôt dans l'armée, ce mot était beaucoup plus courant que maintenant. Le terme «salut» existait parmi les troupes qui, à la fin du siècle dernier, ont été remplacées par un «salut militaire» sans visage. Il voulait dire honorer un autre militaire. Ce concept était particulièrement apprécié dans l'empire russe. La défaite du guerrier de cette époque était une terrible honte, que tout le monde ne pouvait pas gérer mentalement. Ceux qui souhaitent savoir ce qu'est l'honneur d'un officier peuvent simplement dire que c'est un devoir de protéger les frontières et la dignité du pays.

Comment devenir un homme d'honneur?

Si vous pensez que vous ne suivez pas les principes, même si vous le souhaitez, vous devrez faire beaucoup d’efforts pour réussir. Apprenez à tenir vos engagements et vos promesses. Il est important de comprendre ce qu’est une telle question d’honneur qui doit être remplie. Habituez-vous à ne pas faire de promesses impossibles et à tenir votre parole - c'est la première étape.

Organiser des formations psychologiques. Les peurs et les peurs sont des choses que vous ne devriez pas permettre en vous-même. Plus ils sont forts, plus il est probable que vous soyez psychotrope dans une situation difficile. Travailler sur soi-même aidera à vaincre la peur et, s’il n’est pas facile de faire face sans l’aide de quelqu'un d’autre, il vaut la peine de recourir à des formations psychologiques qui vous aideront à devenir plus confiant. Et rappelez-vous - seulement dans les situations difficiles juger si vous avez réussi.

L'essentiel est l'amélioration de soi. Si vous vous développez, vous pourrez évaluer sobrement les opportunités, voir non seulement les traits de caractère négatifs, mais aussi essayer de gagner dans la lutte contre eux, vous emprunterez le bon chemin.

L’honneur est une reconnaissance publique extérieure des actions d’une personne, de ses mérites, qui se manifestent par la vénération, l’autorité, la gloire! Le sens de l'honneur, la personnalité inhérente inhérente, est associé au désir de faire l'éloge des autres, de louange et de gloire.

Dignité - confiance intérieure dans sa propre valeur, estime de soi.

Et alors seulement, la dignité devrait recevoir la reconnaissance publique.

Le mécanisme de l'honneur consiste à passer de la reconnaissance externe au désir interne de cette reconnaissance. Le mécanisme de la dignité est basé sur le mouvement de la personne à la reconnaissance publique.

En tant qu'être social, rationnel et conscient, une personne ne peut s'empêcher de penser à ce que les autres ressentent pour lui, ce qu'ils pensent de lui, quelles évaluations sont faites de ses actions et de sa vie entière. En même temps, il ne peut que penser à sa place parmi les autres, ne pas commettre d'acte d'amour-propre. Ce lien spirituel d'une personne avec la société est exprimé dans les concepts d'Honneur et de Dignité. «L’honneur, c’est ma vie», a écrit Shakespeare, «ils ont grandi ensemble et l’honneur de perdre équivaut à celui de perdre la vie».

Les catégories «honneur» et «dignité» reflètent la valeur morale d'une personne et représentent une évaluation sociale et individuelle des qualités morales et des actions d'une personne. L'accomplissement du devoir, conformément aux impératifs de la conscience, confère à l'individu ce statut moral, qui se reflète dans les concepts de «dignité» et d '«honneur». De sens étroit ", entre-temps, ils présentent d’importantes différences sémantiques.

L'approbation publique vient d'une personne du côté de son environnement social (classe, nation, collectif, domaine). Par conséquent, nous parlons généralement de l’honneur militaire, féminin et professionnel, c’est-à-dire des qualités spécialisées inhérentes aux représentants de cet environnement.

Le concept de dignité est plus universel. Il souligne l'importance de l'individu en tant que représentant de la race humaine. Peu importe le milieu social. Une personne a une dignité qu’elle-même soutient et que les autres doivent respecter. Ainsi, l'honneur est une évaluation de la position de la société, un groupe, la dignité est une évaluation du point de vue de l'universel.

Le rapport entre l'honneur et la dignité qui est interprété dans la théorie de la moralité est très ambigu. Dans certains concepts, l’honneur semble faire partie intégrante d’un groupe social réputé noble (honneur de chevalier, honneur de famille). Dans ce cas, la tâche de la personne consiste à «ne pas supprimer», «à ne pas gâcher» cette valeur héritée. La dignité d'une personne dans un tel système moral est acquise par ses propres efforts pour respecter les normes prescrites par l'honneur. Dans d’autres concepts, la dignité est interprétée comme le droit naturel d’une personne de se respecter elle-même, elle lui est inhérente dès la naissance, et l’honneur, au contraire, est acquis au cours de la vie par des actes qui suscitent l’approbation de la société.

Ces interprétations contradictoires de l'honneur et de la dignité ont des racines historiques. Ces concepts étaient remplis de contenu concret en fonction du type de personnalité inhérent à un système moral donné et de la nature des relations de l'individu avec l'environnement public.

Le sens de l'honneur engendre le désir d'être exalté dans un environnement particulier dans lequel une personne souhaite obtenir des honneurs. L’estime de soi est basée sur la reconnaissance de l’égalité morale entre les personnes. Un membre digne de la société reconnaît la dignité des autres et ne l'achète pas.

Une personne est dotée de dignité dès sa naissance, elle peut être élevée dès son plus jeune âge. L'honneur est acquis tout au long de la vie. La distinction d’honneur et de dignité s’exprime dans le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales: on ne peut pas rendre honneur, respect, honneur à une personne, mais il faut compter avec sa dignité humaine.

La plus haute manifestation de la dignité humaine est la noblesse - la grandeur morale de la personne humaine. Cela peut être inhérent à toute personne qui remplit honnêtement son devoir et qui vit selon des normes morales. Un homme assoiffé d’enrichissement, esclave de la carrière et de l’argent, est dépourvu d’estime de soi. Toute personne pour qui l’état ou l’activité publique n’est que l’arène de son ambition personnelle n’a pas d’honneur aux yeux de la société et risque de perdre sa dignité humaine.

Un indicateur de la dignité d'une personne est son attitude à l'égard de la dignité d'une autre personne. Composer avec la calomnie et l’escroquerie signifie ne pas se respecter ni respecter les autres. Par conséquent, en parlant d’estime de soi, nous nous souvenons que non seulement nous l’avons.

Il y a un accord mutuel entre l'honneur et la dignité. Il se manifeste par un phénomène psychologique tel que l'estime de soi.

Avec une estime de soi élevée, une personne consciente de ses mérites, les réalise, attend légalement de la société une évaluation correspondante - un honneur. Cependant, il ne faut pas oublier que la recherche de l'honneur développe la vanité.

Avec une faible estime de soi, une personne connaît ses capacités, son "plafond", ne prétend pas trop et ne se sent pas déçue par des espoirs non réalisés.

Si l'évaluation est inadéquate, les difficultés commencent. Si une personne a une faible estime de soi, elle développe un doute de soi, elle est trop modeste, concentrée sur le résultat moyen. Sa modestie peut se transformer en abaissement de soi.

Avec une estime de soi excessive, une personne surestime clairement ses mérites, une prétention se développe - l'attente et l'exigence d'un respect particulier pour elle-même sans aucune raison. L’exagération de sa propre dignité mène à l’arrogance, à l’arrogance, à l’intolérance envers les opinions des autres. Une personne devient méfiante, voit partout une atteinte à son honneur et à sa dignité. Ce sont des personnes désagréables et conflictuelles.

La compréhension de la signification de l'honneur et de la dignité est différente pour les gens. Des phénomènes tels que pseudo-honneur et fausse dignité se produisent souvent. Ils sont associés à une moralité d'entreprise qui diffère des normes et des valeurs généralement acceptées. Par exemple, dans le monde criminel, ses faux avantages. Voleur en droit ne fonctionne jamais, ne va pas à l'entreprise "humide". La fausseté peut également résulter de l’analphabétisme - l’ignorance de ce qui est bon et de ce qui est mauvais (par exemple, voler et ne pas se faire prendre au milieu de quelques garçons de la cour) ou à la suite d’un choix douteux (choisir le «cool» comme idéal)