Conseils utiles

Mémo à ceux qui veulent apprendre à vivre avec Dieu

COMMENT ALLER À DIEU

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit

Rappelons-nous comment nous avons lu et réfléchi sur l’Évangile au sujet de l’expulsion d’une légion de démons de deux démoniaques. Qu'a fait la population, comment s'est passée la population de la ville où ce miracle s'est produit? Les personnes qui ne percevaient rien d’humain, les personnes qui vivaient dans une impossibilité de vivre, qui vivaient dans les ténèbres, qui vivaient dans l’horreur, qui perdillaient - sont devenues complètement différentes, des personnes normales. Qu'ont fait les gens de cette localité? Et il a simplement dit: “Éloignez-vous de nous. Éloigne-toi vite de nous, Seigneur. Et il prit une barque, traversa et alla dans sa ville et commença à enseigner. Enseigner la vie éternelle. Enseigner qu'il n'y a pas de mal. Pour enseigner qu'il n'y a pas de mort. Pour enseigner que c'est seulement dans l'amour qu'une personne a du sens, trouve la joie, devient heureuse, heureuse. Il a commencé à enseigner et quatre personnes lui ont été amenées détendues, paralysées, à ses pieds. Et l’Evangile nous dit - voyant leur foi, il a dit à ceux qui étaient détendus: "Vos péchés vous sont pardonnés." Mais encore une fois ceux qui étaient dans le pays de Gergesina sont apparus à nouveau. Pas littéralement ceux qui ont dit: «Éloignez-vous de nous, de notre pays, de notre ville», mais les mêmes que ceux qui sont apparus et ont dit: «Qui est-ce qui pardonne les péchés?» Ils ont commencé à murmurer et à condamner. Le Seigneur leur dit: «Et quoi de plus facile à dire? "Vos péchés vous sont pardonnés" ou "Prenez votre lit, levez-vous et partez"? "

Alors, pour qu'ils sachent quel pouvoir Dieu donne, Christ dit à ceux qui sont détendus: «Lève-toi, prends ton lit et pars! Et le détendu se leva et partit. Alors les gens qui ont vu tout cela, ceux qui ont écouté le Seigneur - ont commencé à louer Dieu.

Ici, nous devons comprendre et où sommes-nous? Où sommes-nous, dans quelle foule? Dans cette foule qui dit encore au Seigneur: "Attends, on va s'occuper de nous maintenant!" Et qui êtes-vous, je résoudrai moi-même mes problèmes! »- vous savez, lorsque nous sommes fiers, lorsque nous nous vantons, lorsque nous n'acceptons rien - aucune critique contre nous-mêmes, lorsque nous ne voulons pas nous repentir - c'est ce qui se passe en nous! Nous disons au Seigneur: "Nous nous-mêmes, nous nous débrouillerons sans Toi!"

Maintenant, à chacun de nous de dire: "Avez-vous déjà dit:" Qui êtes-vous pour pardonner les péchés? "Ces mots ont-ils dit à Dieu?" Et nous avons tous dit avec indignation: "Non! Cela n'est jamais arrivé! C'était à chaque fois que la fierté nous submergeait. C'était chaque fois que nous justifions nos péchés par nous-mêmes, pardonnez-nous! C'était chaque fois que nous nous louions nous-mêmes. C'était chaque fois que nous mettons nos choses matérielles au-dessus de Dieu! Nous serons honnêtes. Dieu a besoin de vérité. Dieu a besoin de sincérité. Dieu nous aide et pardonne nos péchés quand nous sommes réels devant lui!

Ici, chers amis, nous avons encore besoin de comprendre ceci: Dieu nous appelle, Dieu appelle. Il a même appelé quand ils étaient possédés, il a appelé ces gens: «Viens ici, ne les crains pas. Nous devons avoir peur de ces démons qui sont entrés dans le troupeau de porc et peuvent maintenant venir à vous! Il faut comprendre que si vous y allez pour des démons, vous irez aussi dans les profondeurs de la mer! » «Viens à moi, dit le Seigneur, je te protégerai des démons, je te protégerai de la corruption, je te sauverai de ce désert chaud! Je vais vous pardonner les péchés, vous élever, vous élever à la vie éternelle! »Quelles grandes paroles sont dites dans l'Évangile! «Venez à moi tous ceux qui travaillent et sont chargés, et apprenez de moi, et vous trouverez la paix pour vos âmes, car je suis doux et humble de cœur. Car mon joug est bon, mais mon fardeau est facile à manger! »Il nous appelle, prenez le joug! Prenez le fardeau! Travailler dur!

Regarde, détendu ... Détendu allongé seul. Il voulait se lever, comment chacun de nous veut se lever, comment maintenant notre Vova veut s'approcher du Calice pour que personne ne le soutienne! Le détendu a pleuré, a demandé, et le Seigneur a entendu sa prière - Il lui a envoyé des gens. Mais lui, cet homme détendu - rien n'a été dit sur lui, mais ce n'est pas une personne simple - il y avait une foi en lui, il priait pour Dieu, Dieu l'entendait et il y avait de l'amour en lui, il était faible, il ne pouvait pas rester, mais il travaillait quand même , il a toujours aidé.

Chacun de nous, même si nos mains et nos pieds ne vont pas, peut travailler: avec de bons yeux pour travailler, avec des paroles sincères, avec un coeur brûlant, peut travailler, peut aider un autre! Ne pas harceler une autre personne, ne pas exiger et condamner, mais l'amour. L'amour est donné à tout le monde. Tout le monde peut aimer. Parfois, une personne est détendue, parfois aveugle ou sans bras, parfois une personne gravement malade aime plus qu'elle n'est en bonne santé que d'avoir de la force! L'amour ne peut pas être comme ça: "Ici tu peux avoir plus d'amour, mais moins en toi!" Pas de force physique, mais où est votre coeur, votre aspiration?! Où es tu À qui êtes-vous venu? Êtes-vous venu à ce baril d'argent? Ou êtes-vous venu dans ce tonneau de vodka? Ou êtes-vous venu à la fierté - un tonneau plein de médailles? Et au tonneau de commandes? Ou êtes-vous venu à Dieu? Il s’adressa à Dieu, s’inclina devant lui et dit: «Seigneur, je ne peux pas vivre sans toi! Seigneur aide à protéger! Soutiens moi!

Cet homme a aimé. Et il y avait des gens qui ont répondu à son amour avec leur amour. Ils ont entendu ce cri, peut-être un cri complètement muet et très silencieux! Ils sont venus à lui - et à ce moment ils sont déjà venus et se sont levés! Les mots viendront plus tard! «Levez-vous, prenez votre lit et partez!» Mais avec ces quatre personnes, le Seigneur a déjà dit: «Lève-toi, quitte ta maison, va prendre celle-ci sur le lit et porte-la! Alors viens à moi! ”Après tout, quand nous amenons le faible, quand nous portons le malheureux, quand nous portons le malade brisé, quand nous venons à la solitude, le soutenons - nous ne venons pas seulement à cette personne en ce moment, nous sommes Nous venons à Dieu! Pas au moment où ils l'ont déjà déposé devant Christ, mais quand ils ont pris ce lit avec des lits détendus - ils étaient déjà près de Christ! Et seulement ils sont venus à lui, l'évangile nous dit: "voyant leur foi, il a dit:" vos péchés vous sont pardonnés. "

Humainement enduré le chagrin, aimer Dieu, ne pas faire le mal, détendu. Humainement, aimant Dieu, croyant en Dieu, aimant ceux qui étaient détendus, quatre sont venus, ont pris son lit et sont portés à Christ!

Nous avons peur de le faire très souvent. Nous avons peur d'être sincère, peur d'être honnête. Nous avons peur de ne pas plaire aux gens, mais de plaire à Dieu. Nous nous adaptons tous au monde: comment on dit de nous que nous gâchons quelqu'un, que nous donnons du temps à quelqu'un! Pour une raison quelconque, nous pensons parfois que là où se trouve la fête, il est plus important d’y être et non où sont les larmes! Pour une raison quelconque, nous pensons que tout le monde n'a pas besoin de parler de jeûne! Pour une raison quelconque, nous pensons que dire: “J'ai refusé la vodka et le vin” est une honte à dire à ce sujet! Pour une raison quelconque, nous pensons qu’arrêter une personne en lui disant: «Ne jugez pas maintenant!» N’en vaut pas la peine, mais vaut mieux y consentir! Pour une raison quelconque, nous croyons que quand ils disent vulgarité, quand ils jurent devant un enfant, quand un enfant voit un indécent, nous nous éloignons timidement! De qui partons-nous en ce moment? Nous partons de Christ! Et puis on se dit: «pour quoi? Pourquoi Qu'est-ce qui se passe? " Nous craignons timidement d'accomplir les bénédictions que nous avons reçues dans l'Église. Nous recherchons toujours les nôtres! Et les amis du détendu ont pris et ont porté. Et autour a commencé à murmurer. Nous lisons l'Évangile et pensons que vous le connaissez comme une sorte de mécanisme: ils sont venus, ils ont pris, ils ont amené, et d'autres ont commencé à parler. Oui, ce sont des personnes vivantes! Et détendu, et ses quatre amis, et ceux qui ont parlé, ceux qui ont écouté et ceux qui ont regardé - ce sont des personnes qui vivent avec leurs douleurs, avec leurs défauts! Le même que nous sommes! Tout comme nous!

Ils ont poignardé un homme, il s'est rendu dans une ambulance, sur 600 mètres! Les voitures passent et les gens disent: "Va plus vite, tu vas tomber maintenant!" - pourquoi ne pas le prendre, le mettre dans ta voiture?! Le Seigneur vous a envoyé le détendu! Et ainsi chaque fois dans une vie. Juste un peu une telle odeur d'une personne - nous fuyons! Quelque chose de mauvais a été dit à propos de cet homme, ou le chef parle mal de cet homme, ou le chef trouve à redire à lui! Eh bien, regardez-vous, que se passe-t-il en ce moment? Ici, le patron n’est pas encore entré dans le bureau, nous entendons - il se promène dans le couloir - nous sommes restés sincèrement debout à parler à cette personne - que nous arrive-t-il? Besoin urgent quelque part! Dieu nous en préserve, ils nous voient! Que va-t-il dire? Et à ce moment-là, le Seigneur regarde du ciel! Ils offensent une personne, battent une personne - mais restez et restez à vos côtés! Eh bien, restez humain! Tu n’as pas besoin de prendre ce lit, tu n’as pas à traverser la foule, tu n’as pas besoin de te coucher à tes pieds, tu n’as pas à supporter cette dénigrement - reste, attends!

À quelle fréquence cela se produit-il dans nos vies? Le Seigneur dit: «Va! Va te lever! Lève-toi et partez! »- Je vais encore dormir, je vais regarder la télévision, je vais discuter plus longuement, quelle plaisanterie intéressante, comment ne pas écouter, comment ne pas regarder? Le Seigneur dit: «Va. Allez!

Vous savez, lorsque le chirurgien de l’infirmière d’exploitation dit: «Scalpel!», Si à ce moment-là elle écoutera la radio et ne donnera pas le scalpel - que va-t-il se passer? Oui, deux vies vont périr! Le patient sur la table mourra et l'infirmière mourra spirituellement! Elle a oublié où elle est!

Ainsi, dans nos vies, le Seigneur dit: «Maintenant! Juste cette minute! Voici un ami qui appelle, voici une mère qui appelle! Maintenant, vous devez vous lever et aller! Maintenant, vous devez aller où vous avez besoin! Où vos mains sont nécessaires, votre coeur, votre mot, vos yeux! Votre chaleur! Juste là maintenant! Pas plus tard! Ensuite, un autre apportera, puis un autre prendra! Voulez-vous rester timide et écouter comme quelqu'un condamne? Et par cette condamnation à trouver une excuse? »Non, parents. Ce n'est pas une excuse. Il ne peut y avoir aucune excuse pour la condamnation. Chaque tribunal est un mauvais tribunal. Sauf l'état, mais cet état est établi. Et le tribunal humain - mieux vaut fuir, mieux vaut ne pas juger, mieux vaut pardonner, mieux comprendre et écouter.

Aujourd'hui, nous entendons le Seigneur dire une fois: «Lève-toi, prends ton lit et pars», mais combien de fois il dit! Il dit aux gens qui étaient dans cette ville, il dit: «Pourquoi me persécutes-tu? Tu me quittes quoi Retourne à moi. Il dit au détendu: «Priez! J'espère! Ne désespérez pas! Aime moi Celui qui vous porte viendra à vous! Il me l'apportera! »Il dit à ces quatre:« Prends-le entre tes mains et apporte-le-moi! »Il dit à ceux qui condamnent et grondent:« Qu'est-ce que vous calculez là, où il est nécessaire et comment ce n'est pas nécessaire?! Va vers Dieu! »Et il dit à tout le monde, à tout le monde autour de lui:« Viens à moi. Viens Être humain. Être humain. Juste l'amour. Pour le moment, lève-toi et va, tient tes mains. Soulever celui qui ne peut pas aller. Tournez celui qui va dans la direction opposée, tenez la porte et dites: «Frère, pas là! Dans la mauvaise direction! Tu n’as pas besoin d’aller là-bas pour mourir! »- ne me dites pas avec arrogance, mais comprenez qu’il est le même que nous. Et nous aussi, nous nous tournons, nous non plus, nous n'allons pas là-bas ni à l'arrière ni à l'arrière. En ce moment, c'est son moment. Prenons tout ensemble et allons à Dieu. Allons à Dieu. Nous soutenons ceux qui sont durs, ceux qui le trouvent difficile, nous soutenons les faibles. Et finalement, nous nous soutenons simplement.

Voie étroite

Bonjour Si vous êtes venu sur ce site, c'est probablement parce que Dieu a touché votre cœur et que vous voulez être avec lui, vivre avec lui et pour lui, mais vous ne savez toujours pas comment le faire correctement. La foi elle-même ne peut être enseignée, tout comme l'amour ne peut pas être enseigné. Lire des livres peut multiplier la foi que vous avez déjà à ses débuts, ajouter des connaissances intellectuelles sur la manière de construire votre relation avec Dieu, mais pas une connaissance expérimentée du Dieu vivant, acquise inexplicablement. Donc, si vous vous considérez déjà comme un croyant, orthodoxe, ou souhaitez le devenir, alors ce site est pour vous. Si ce n’est pas le cas, vous feriez mieux de sélectionner et d’étudier le matériel qui vous intéresse, par exemple sur site de l'encyclopédie orthodoxe "ABC" .

D'après les Saintes Écritures, grâce à l'expérience de la vie des chrétiens, nous savons que Dieu a daigné que la plénitude de la vie avec lui et en lui soit réalisée entre les hommes d'une manière spéciale appelée l'Église. Malheureusement, tout le monde ne comprend pas maintenant correctement le sens de ce mot. Il a plusieurs significations. Mais maintenant, nous parlons de l'Église dans le sens du Corps du Christ (Col. 1:24), dans le sens de l'unité mystique et invisible de tous les croyants qui sont dans le Saint-Esprit. Si je suis avec Dieu et en Dieu et que vous êtes avec Dieu et en Dieu, alors vous et moi sommes ensemble et nous ne pouvons pas être séparés. Le processus d'adhésion d'une personne à l'Église (par le sacrement du baptême), et donc à Dieu, ou son retour à l'Église (par les sacrements de confession et de communion), ou son approfondissement (si auparavant la vie de l'église était formelle) est maintenant appelé l'église . Ce processus est compliqué, mais pour cela, il est simplement possible de donner une série de «instructions», des conseils, connus de l'expérience de personnes précédemment baptisées, y compris les Saints Pères, et d'établir une sorte de «mémo».

Désormais, une personne baptisée qui se tourne vers Internet peut trouver un grand nombre de documents importants et intéressants sur Dieu et l’Église. Mais, en règle générale, ils sont présentés sans ordre hiérarchique, et il est très difficile de comprendre par où commencer la lecture, dans quelle séquence étudier certains problèmes, ce qui est le plus important et ce qui est secondaire parmi ceux présentés. Ceci est particulièrement important pour l’Église, car lorsque des choses mineures se manifestent pour les personnes, la vie de l’Église, la vie avec Dieu est déformée, une personne perd un lien bénéfique avec le Seigneur, ce qui entraîne toujours de tristes conséquences. Par conséquent, dans une bonne personne d'église, une personne qui veut devenir orthodoxe est nécessaire le parcours , c’est-à-dire un certain le système enseigner, transférer l'expérience de l'église, lorsque des personnes expérimentées, des membres de l'Église qui essayaient depuis longtemps de vivre en Dieu et avec lui, transmettaient leur expérience, personnellement ou par le biais de livres, à ceux qui venaient de commencer à lutter pour l'obtenir. Dans l’antiquité, il y avait des écoles dites de annoncé c'est-à-dire des personnes préparant le baptême. Dans notre pays, cette possibilité a longtemps été absente, ce qui a entraîné la propagation extraordinaire de "l'analphabétisme religieux", de superstitions proches de l'église. Actuellement institut catéchèse , c’est-à-dire que l’église systémique commence à revivre et à se développer. Dans les églises et les monastères, des écoles du dimanche et des cours de catéchèse pour jeunes et adultes apparaissent, des institutions éducatives orthodoxes sont en cours de création. Bien sûr, il serait préférable pour vous, en tant que membre d'église, de trouver de tels cours dans votre région et de vous y inscrire. Vous ne pouvez pas apprendre à nager ou à faire du vélo dans les livres: vous avez besoin d’assistants expérimentés à proximité, vous devez commencer à vous entraîner, vraiment agir, bien que très paresseux. Alors, que pouvons-nous dire d'une science aussi complexe que la communication avec Dieu! On peut difficilement réussir en autodidacte, même tous les grands saints ont toujours appris de quelqu'un. Comme dans tout cas humain, dans toute science, dans la vie avec Dieu, tout dépend de deux points: le talent et la diligence. Si le premier est donné par Dieu, le second nous appartient totalement, et le Seigneur, comme nous le savons d'après l'Évangile, demandera strictement même à ceux qui ont reçu le plus petit don (Matthieu 25: 14-30).

Cependant, malheureusement, tout le monde n'a pas la possibilité de trouver une école de catéchèse au temple et de commencer immédiatement à y étudier. Dans ce cas, nous venons en aide aux cours de catéchisation en ligne. Grâce à Dieu, ils apparaissent maintenant et, avec le développement des technologies interactives modernes, offrent d’excellentes possibilités d’apprentissage à distance, ce qui, contrairement à l’enseignement à distance classique, constitue un moyen de communication fructueuse en groupe de chrétiens baptisés. Cours Internet orthodoxe (PIK) - L'une des premières écoles de catéchisation à distance de ce type. Pour plus d’informations sur le PIK, son admission et sa formation, voir la section En bref sur l'essentiel.

Programme d'auto-catéchisation

Surtout pour ceux qui, pour une raison quelconque, n’ont pu suivre aucun cours de catéchisation: ils ont peu de temps, ne se sentent pas préparés et attendent le début du prochain semestre du PIK, - les enseignants du cours Internet orthodoxe en collaboration avec l’administration de la populaire encyclopédie catéchétique orthodoxe "L'ABC de la foi"vous propose un programme général d'auto-catéchèse. Vous trouverez ci-dessous une liste de 16 sujets pour chacun desquels est donné un lien vers la section correspondante site Azbyka.ru. Parmi la diversité de cette encyclopédie orthodoxe, seuls sont sélectionnés les sujets les plus nécessaires au bon culte et donnés dans l'ordre qui convient le mieux à l'assimilation. Nous vous suggérons de commencer à lire les documents de ces sections de manière strictement séquentielle, dans l’ordre. Pas nécessairement tout ce qu'ils contiennent, mais au moins quelques articles, uniquement ceux qui vous intéresseront le plus. Nous vous suggérons de prendre le temps d'étudier chaque sujet, il est recommandé pas plus d'une semaine. Peu importe si vous n’avez pas le temps de lire tous les documents des sections, il est maintenant plus important d’avoir une idée générale de la vie de l’église et nous pourrons toujours aller plus loin plus tard.

Nous considérons qu'il est de notre devoir de prévenir du danger de l'illusion qui pourrait en résulter, qu'une simple étude de livres orthodoxes est déjà suffisante pour une vie bien remplie avec Dieu, pour le culte. Bien sûr, ce n'est pas le cas. Premièrement, ce que vous lisez est très difficile et ne peut pas toujours être interprété correctement. Cela nécessite l'aide de personnes expérimentées qui ont réellement expérimenté ce qu'elles ont lu. Dans les cours, les prêtres et les enseignants peuvent aider. Deuxièmement, pour lire un peu, il faut agir. Rappelez-vous l'exemple de la natation et du cyclisme. Vous pouvez parfaitement connaître toute la littérature religieuse, connaître la Bible par cœur, mais en même temps rester infiniment loin de Dieu. Именно поэтому настоятельно рекомендуем, как только у Вас появится возможность, все же поступить на какие-либо очные или дистанционные катехизические курсы. Не стесняйтесь, обойдите близлежащие православные храмы и монастыри в своем городе, спросите, есть ли у них какие занятия или беседы для воцерковляющихся. Поступайте на ближайший семестр ПИК.

1. Смысл жизни. Счастье.

2. Вера. Религия и наука. Чудеса. Религиозный опыт.